Quels sont les financements existants pour l’achat d’un bien immobilier ?

Vous projetez d’acheter un immeuble prochainement, mais vous n’avez pas les fonds nécessaires pour l’acquérir ? Ne vous inquiétez pas ! Aujourd’hui, de nombreux moyens de financement d’un achat immobilier sont accessibles aux particuliers. En voici notamment 3 exemples, parmi les plus prisés et les plus rentables.

Les aides financières

L’investissement immobilier est sans doute le secteur le plus rentable actuellement. Seulement, son coût est souvent cher. Pour aider les particuliers, l’État a mis en place de nombreuses aides financières, visant à réduire le coût de l’achat d’une maison. On distingue d’un côté les prêts immobiliers et de l’autre côté, la défiscalisation.

Les prêts immobiliers sont des emprunts attribués par l’État. On en dénombre 3 types de financement : le prêt à taux zéro (PTZ), le prêt action logement (PAL) et le prêt épargne logement ou PEL. Le PTZ est réservé pour les logements en construction ou en travaux. Son montant dépend de la situation économique de l’individu ainsi que sa localisation géographique. Le PAL concerne surtout les placements immobiliers neufs. Enfin, le PEL dépend du montant de l’épargne qu’on a investi pendant une durée déterminée.

La défiscalisation, quant à elle, est une mesure de réduction d’impôt octroyée par la loi Pinel, en échange d’un investissement locatif. Pour en bénéficier, il faut respecter plusieurs conditions, par exemple, la localisation géographique de l’immeuble (il doit être situé dans les zones A, A bis, B1, B2 et C). Rendez-vous sur le site bertrand-demanes.fr pour plus d’informations.

Le crédit immobilier

Le crédit immobilier est sans doute le moyen de financement le plus utilisé par les particuliers. Il consiste à faire des prêts auprès d’une institution bancaire, en échange d’intérêts. En d’autres termes, la banque va financer l’achat de l’immeuble. Mais en contrepartie, le bénéficiaire va payer des taux d’intérêts, en plus du prix d’achat. Ces taux peuvent être fixe ou variable. Dans le premier cas, le montant du taux est fixé lors de la conclusion du contrat. Il reste inchangé, peu importe l’évolution de la bourse. Dans le second cas, le montant dépend de la fluctuation du taux.

Le crowdfunding immobilier

Le crowdfunding est un système de placement récent. Toutefois, il attire de plus en plus de personnes. On distingue deux formes de financement par crowdfunding : la souscription d’action et la souscription d’obligations.

Dans le premier cas, un particulier s’engage à financer une partie de l’acquisition. Ensuite, il va acquérir une part dans le capital. Cette pratique est surtout rentable en cas d’investissement local. Dans le second cas, le particulier va agir comme un banquier. Il avance le prix de l’immeuble, en contrepartie d’un taux d’intérêt, qui peut aller de 6 à 12 %.

Comment procéder pour l’achat d’un bien immobilier ?
Comment rentabiliser l’achat d’un bien immobilier sur le long terme?